Angry Birds, une application espionnée par la NSA.

Edward Snowden ex-consultant de la NSA, dévoile de nouvelles informations sensibles et met en lumière des applications ultra populaires comme Angry Birds. La NSA aurait collecté des milliers d’informations au travers des mises à jour android.

D’après le New York Times,  la NSA (Agence Nationale de Sécurité américaine) et le GCHQ (quartier-général des communications du gouvernement britannique) auraient enregistré et classé les données personnelles de nombreux utilisateurs d’Angry Birds. L’âge, le sexe, la liste de contact, la géolocalisation du joueur et les mots de passe.  Des données qu’on ne s ‘attend pas à transmettre bien installé dans notre canapé.

Angry Birds

500 lignes de données par utilisateur.

Ainsi plus de 500 lignes de données par utilisateur de ce jeu auraient été collectées depuis 2007. Angry Birds précisent que ces données sont utilisées initialement par des publicitaires et non à destination de la NSA, le concepteur d’Angry Birds rejette donc la faute sur ces collaborateurs. L’espionnage ne faisait pas partie du contrat.

La NSA, interpellée par les journalistes et suite à ses révélations, se défend de tout espionnage et rappelle que la vie de citoyens  américains ou étrangers ordinaires ne les intéresse aucunement. Le processus de collecte permettrait de respecter la vie privée…

La NSA reste donc trés ambigu à ce sujet, mais certains documents montrent que 760 millions de dollars auraient été consacrés à cette surveillance. Par ailleurs cette méthode de piratage auraient permis de déjouer un attentat en Allemagne et aider à arrêter un mexicain membre d’un cartel de drogue et suspecté de meurtre.

Edward estime avoir accompli sa mission et la NSA lui demande aujourd’hui de rendre les documents volés car ces informations mettent en péril la sécurité nationale des Etats Unis, d’après le journal Le Monde. Edward Snowden  aurait dérobé 58000 documents et serait actuellement en Russie.

A bientôt sur mygsm.fr

 

Angry Birds, une application espionnée par la NSA.
Mot clé :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Les paramètres des cookies sur ce site sont par défaut "accepter les cookies" pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à ce sujet.

Fermer