VERS UN RACHAT DE BOUYGUES TELECOM PAR NUMÉRICABLE-SFR

Le mercato des opérateurs de télécommunication est lancé en France, et c’est encore Numéricâble qui ouvre le bal.

numericable-orange-n-est-pas-gagnant-celui-qu-on-croit_143281_w460

 

Hier nous apprenons sans aucune surprise que le groupe Altice, propriétaire de l’entité Numéricâble-SFR, avait une nouvelle fois fait une offre de Rachat au Groupe Bouygues télécom  avec une proposition avoisinant les 10 Milliards d’€uro.

Pour rappel Altice n’a de cesse d’acquérir de nouvelles entreprises, en un premier temps SFR pour 17,4 milliards d’€uro, ensuite le MVNO Virgin Mobile, puis Portugal Telecom pour 7,4 milliards , et enfin l’aventure américaine avec Suddenlink Communications.

Altice spécialiste du mécanisme de LBO (achat à effet de levier) déjà endettée à hauteur de 33 Milliards d’€uro se doit de continuer à acquérir pour augmenter sa rentabilité tout et profitant du faible coût d’emprunts.

Un retour à 3 opérateurs en France:

Le monde de la téléphonie mobile était figé depuis plusieurs années, même après l’arrivée du 3 ème opérateur sensé bouleverser le marché Bouygues télécom en 1996. Ce marché a été entaché à plusieurs reprises par des ententes illicites sur les prix, et partage des parts de marché entre les 3 opérateurs.

C’est seulement en  Février 2012 que Free mobile bouleversa réellement le monde de la télécommunication en brisant les prix avec des Forfaits mobile à 2€. Et contrairement à toutes les attentes, les opérateurs n’ont jamais autant investis dans l’évolution de leur réseau.

Tout le monde craignait l’arrivée du trublion sur le marché, mais cela a été bénéfique aux opérateurs qui ont vus leurs parcs clients augmenter et aux consommateurs en leur rendant du pouvoir d’achat.

Screenshot 2015-06-22 at 10.14.39Altice veut revenir à 3 opérateurs et devenir le numéro 1 français, c’est au travers du rachat de la filiale mobile de Vivendi, 2ème opérateur de l’hexagone, que la société Numéricâble est entrée sur le marché et rafle dans la foulée Virgin Mobile puis lance une proposition de rachat de Bouygues Telecom .

Si ce rachat est entériné, le groupe Numéricâble-SFR changera la donne en passant numéro 1 français devant Orange avec plus de 42 millions de clients, bien devant le parc Orange qui est de 37 millions d’abonnés.

Cela ne sera possible que si Iliad (Free) entre dans la danse , et visiblement les pourparlers sont en cours, en effet la société SFR serait entrée en négociation avec Iliad pour la revente du portefeuille des actifs: Points hauts et fréquences, voir certains magasins qui ne seraient que des doublons pour le groupe SFR.

Les risques de ce rachat :

Endettée, Altice se doit de vite rentabiliser ses actifs, nous l’avons vu lors du rachats de SFR. Le groupe a fait des coupes drastiques dans les effectifs, fermetures d’agences, non renouvellement de contrats, mais les plus impactés ne sont autres que les clients du carré rouge, augmentation tarifaire de tous les contrats pour une amélioration de l’ARPU (gain par abonné) entre 2€ et 5€ par mois. Tous les anciens contrats liant les abonnés à SFR ont été revalorisés à la hausse:

  • il n’existe plus d’offre internet à 30€,
  • les engagements de 12 mois ont réapparus sur les offres box,
  • les frais d’ouvertures de lignes également
  • Les forfaits mobile ont augmenté entre 1 et 9 € par mois

Bref, si le rachat de Bouygues se fait, il faut s’attendre à voir disparaître les offres b&you et la box à 19€99, voir augmenter le prix des services ou même les voir disparaître.

Mais le risque ne touchera pas que les clients de l’opérateur, qui iront simplement à la concurrence, free ou Orange, il touchera sûrement les investissements des opérateurs, en effet:

  • la valse des magasins qui passera d’un opérateur à un autre, donc moins de location immobilière;
  • la location des points hauts ou les achats, où sont installés les antennes relais, moins d’opérateurs = moins de points hauts
  • moins d’antennes, un opérateur de moins = moins d’antennes

Cela sera aussi un gros problème pour l’état qui vient d’ouvrir  la vente des fréquences en 700 Mhz et qui compte bien en tirer plus de 2,5 Milliards d’euro.

Le problème, si Free mobile arrive à récupérer des fréquences à prix cassées, voudra-t-il acheter une fréquence aussi chère? SFR-Numéricâble encore plus endenté pourra-t-il investir dans de nouvelles fréquences? Orange veut le retour à 3 opérateurs, va-t-il en profiter pour rafler les fréquences à bas prix grâce au manque d’intérêt des 2 autres pour cette fréquence?

Vous l’aurez compris, tout n’est pas rose dans le monde des opérateurs mobile en France, Altice et Free pourront peut-être sortir vers le haut, mais est ce que les clients et les salariés de bouygues telecom ne seront pas des dommages collatéraux ?

Qu’en pensez-vous ? Donnez-moi votre avis, posez-moi vos questions dans la suite de cet article à travers vos commentaires.

VERS UN RACHAT DE BOUYGUES TELECOM PAR NUMÉRICABLE-SFR
Mot clé :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Les paramètres des cookies sur ce site sont par défaut "accepter les cookies" pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à ce sujet.

Fermer